Films : Ex Machina

ex-machina-new-posterÉcrit par Louis-Éric Bacon

Comme deuxième film à propos de l’intelligence artificielle cette année, ce n’est pas aussi bien réussi que Chappie, quoi qu’il reste très intéressant. Le problème n’est pas le scénario, mais plutôt la façon dont on le présente et qu’on le joue. Les intentions sont bonnes, l’exécution ne l’est pas. Elle est moyenne, tout au plus.

Ex Machina nous propose l’idée d’un Turing Test (un test où un humain fait face à un robot et un parti externe essaie de voir s’il arrive à croire que l’IA est consciente) qui tourne mal. Un mégalomane construit une robot, avec des formes féminines, et engage le plus génial des étudiants en programmation pour faire le test. Sans le voir, l’étudiant tombe amoureux de l’intelligence et ne sait plus vraiment à qui faire confiance lorsqu’elle lui révèle certaines informations.

Le gros, gros, GROS problème de Ex Machina est le casting. Difficile de croire qu’un scénario aussi ambitieux soit joué par des acteurs qui sont plus que sous la moyenne. Oscar Isaac qui doit sonner comme un scientifique génial, mais excentrique, ressemble plus à Wolverine avec un BAC en littérature. L’étudiant Caleb, interprété par Domnhall Gleeson, n’a pas vraiment d’expression dans son visage. En fait, je m’ennuyais un peu des  mimiques de Kristen Stewart dans Twilight! Finalement, Alicia Vikander dans le rôle du robot est absolument insupportable. Un accent mécanique, un regard vide, on ne peut pas croire que ce robot est supposé être conscient lorsqu’elle agit pire que C3P0!

Malgré tout, l’idée est excellente. Un peu moins bien que Her l’a fait autrefois, on aborde le problème de si on peut tomber amoureux de quelque chose qui nous donne l’idée qu’elle est consciente. Il faut ensuite savoir à qui vraiment faire confiance; l’intelligence humaine ou l’intelligence créée par l’humain. Un débat toujours intéressant lorsqu’il est bien écrit, comme ici. Ce n’est malheureusement pas assez développé pour en faire un exemple, mais quand même pour faire une petite étincelle qui fera sourire notre intellect.

Contrairement à ce que beaucoup vendent, c’est loin d’être le film de science-fiction de l’année, malgré la soundtrack incroyable et l’ambition dans le scénario. Les moins expérimentés en cinéma ou en sci-fi trouveront facilement un  film qu’ils adoreront, mais quiconque a déjà fait le tour ne sera pas impressioné.

Bonus: Geoff Barrow signe sa première bande sonore originale. Un exploit que j’encouragerai tout au long de l’année et fera facilement partie de mes choix dans les meilleurs de l’année.

7/10.

Publicités

Un commentaire

  1. […] Ex Machina est tout simplement mon film préféré de la dernière année. Unique, excitant, stressant. Une ambiance incroyable et des images à couper le souffle. Alex Garland, le réalisateur, nous sert un souper 5 étoiles avec ce film. Les acteurs aussi. Vous pouvez lire la critique de mon collègue, qui a moins apprécié le film que moi, Louis-Éric Bacon ici : https://lescritiqueurs.com/2015/07/13/ex-machina-710/ […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s