Films : Kingsman, The Secret Service

timthumbÉcrit par Alex-Sandra Morissette

Royaume-Uni, 2014, Matthew Vaugh, 129 min, Action/Comédie.

Kingsman : The Secret Service est un film d’espionnage qui ne se prend pas au sérieux. Le long métrage,  adaptation d’un comic book, relate l’histoire d’Eggsy (Taron Egerton), un jeune homme issu d’un milieu dépravé qui, par un concours de circonstances,  devient candidat pour intégrer un service d’agent secret constitué de gentlemen, les Kingsman. Pendant l’entrainement du jeune recru,  son mentor, l’agent Harry Hart (Colin Firth) tente de déjouer les plans d’un vilain aux allures philanthropes (Samuel L. Jackson) qui  a une idée bien particulière pour régler le problème de réchauffement planétaire.

Matthew Vaughn, le réalisateur, semble exploiter la même recette que pour son film Kick-Ass soit un mélange d’humour irrévérencieux, des scènes d’action très sanglantes et des personnages attachants conciliant cliché et originalité.  Ainsi, pour un non-initié du genre, il est difficile de cerner ce film qui semble être un autre de ces blockbusters clichés et sans saveur alors qu’au contraire plusieurs éléments devant être interprétés au deuxième degré critiquent justement ces films. En effet, Kingsman se veut être une critique des films d’espionnage contemporain jugé trop sérieux, l’intention des scénaristes étant révélé lors de la scène pleine d’ironie du souper entre Jackson et Firth, scène vraiment très réussie.

La performance de Samuel L. Jackson est excellente. Le personnage du vilain est drôle, original et très incarné. Toutefois, les autres acteurs, malgré une importante distribution, offrent une performance bien fade. Pour ce qui est de la direction photo et des effets spéciaux, l’exécution semble de qualité médiocre, mais il est difficile de savoir si l’effet est voulu, histoire de conserver le style comic book. Le scénario, qui a la qualité de contenir plusieurs clins d’oeil à de grands films, est un mélange doux-amer de cliché et de petits éléments de surprise.  C’est le même arrière-goût que j’ai retrouvé à la fin de ce film inégal, les bons moments étant éclipsé par des choix douteux et dérangeant, comme le placement de produit de McDonald dans ce qui est selon moi la meilleure scène du film, ou alors la longueur exagérée de la scène de l’église  qui au lieu de marquer les esprits, devient ridicule.  Bref, quitte à voir un film du genre, favorisez Kick-Ass qui est de meilleure qualité et qui avait en plus l’avantage d’être vraiment original.

6.5/10.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s