Théâtre : Grease

thumb_349_397_img10162Écrit par Rosemarie Gilbert.

Lorsqu’on pense à Grease, on pense, en premier, au film à succès de 1978. Il y a ensuite le refrain de la fameuse chanson «You’re the one that I want» qui nous revient tout de suite en tête. Ce film classique, qui nous raconte l’histoire d’amour entre 2 étudiants du secondaire, est passé à l’histoire surtout pour ses chansons entraînantes et son style sans pareil.

Ce film est, à la base, une comédie musicale de Broadway de Jim Jacobs et de Warren Casey présentée pour la première fois sur scène en 1971. Adapter cette pièce en film fut un réel défi, mais adapter cette pièce et ce film en comédie musicale québécoise, en fut un plus gros. C’est ce défi qu’ont relevé Andrew Shaver et Denise Filiatrault, cette année, avec leur adaptation de Grease présentée au Théâtre St-Denis dans le cadre du Festival Juste pour rire.

Il y a beaucoup de points sur lesquels ces directeurs ont excellés, tandis que quelques autres auraient puent être mieux travaillés. En effet, pour ce qui est des très nombreuses chansons qui se retrouvent dans cette comédie musicale, on a décidé d’en traduire au complet quelques unes, d’en garder certaine intactes et d’en traduire d’autres, seulement en parties. Tout cela n’est vraiment pas une mauvaise idée, car cela ajoute un élément différent au classique filmographique et parce que ces changements dans les paroles se font tout en subtilité.

Aussi, le choix des acteurs fut assez bien fait pour la plupart de ceux-ci, surtout ceux secondaires. En effet, Gardy Fury dans le rôle de l’ange gardien est impressionnant à regarder avec sa voix portante et ses mouvements de grandes allures. Aussi, mention spéciale à Joëlle Lanctôt dans le rôle de Betty Rizzo, qui jouait son rôle de façon très crédible, sans que ce soit exagéré, car certains autres acteurs poussaient parfois un peu trop la note en ce qui a trait à leur jeu; les mouvements de danses soudains et très exagérés de Jason Roy Léveillée (Danny) enlevaient de l’enchantement et du réalisme à la pièce. Par contre, même s’il n’est pas chanteur de profession, son chant à su nous épater tant par sa justesse que sa douceur.

À quelques moments pendant la représentation, on peut remarquer de brusques changements de registres ce qui pouvait déboussoler le spectateur. En effet, le ton des répliques étaient parfois très enfantins et passaient ensuite à un ton à la limite du vulgaire.

Par ailleurs, les décors et les costumes étaient vraiment très représentatifs de l’époque rétro, ce qui créaient un vrai émerveillement aux yeux des spectateurs. Aussi, la plupart des numéros musicaux étaient exécutés avec brio; avec des harmonies vocales magnifiques et des chorégraphies spectaculaires. Tout au long de la pièce, on a la chance d’assister à de surprenantes acrobaties de la part des 3 danseurs et gymnastes vedettes de la distribution.

En somme, une comédie musicale parfaite pour l’été; rafraîchissante et colorée qui fera sourire les jeunes autant que les moins jeunes.

8/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s