Films : Nightcrawler

nightcrawler_ver4Écrit par Jonathan Travers

Première fois que j’ai vu Nightcrawler, c’était au cinéma avec des amis. Je suis sorti de la salle, incertain. Ai-je aimé cela? Oui, c’est un bon film, très bien fait, très beau visuellement… Mais est-ce que ça m’a plu? Voir un fou faire tout ce qu’il faut, sans limites, pour de l’argent et pour atteindre ses objectifs? J’étais plutôt ébranlé, et DIEU sait que je peux en prendre pas mal. Après plusieurs jours de réflexion, j’en suis venu à la conclusion que oui, j’ai aimé ça. J’ai même adoré ça. Mais pourquoi …

Le film va comme suis : nous suivons le personnage principal, Lou Bloom, alors qu’il se cherche un emploi. Il découvre alors le métier de « nightcrawler », des gens qui vont sur des lieux de crimes, d’accidents, etc. pour filmer le tout et revendre leur « footage » aux postes de télévision par la suite. Lou se lance alors dans cette business, engage même un employé et devient un des meilleurs « nightcrawler ». Pourquoi? Car il fait tout en son possible pour dénicher les meilleurs vidéos.

Présentement, j’écris une critique sur un film qui est, en effet, une critique. Une critique du monde moderne. Une critique des médias et de leur importance dans la société. Une critique de la limite à ne pas franchir. Une critique sur le capitalisme. Une critique sur les psychopathes. Une critique, tout simplement. Dan Gilroy qui était à la réalisation de son premier film, lui qui se contentait que d’écrire des scénarios auparavant, a mentionné que c’était le film le plus personnel qu’il avait écrit. Merci, Dan, d’avoir été plus personnel cette fois-ci, car le résultat est incroyable.

Nightcrawler-still_193403-web-1050x700

En plus d’être intelligent, le film est d’un suspense insoutenable. Mais qu’est que Lou (le personnage principal) concocte-t-il? Que va-t-il faire ensuite? Peut-il aller plus loin? Le tout nous laisse sur le bout de notre petite oreille, les yeux bien grands ouverts. Pour un premier film en tant que réalisateur, Gilroy fait un travail plus que remarquable. Des plans à couper le souffle, des images magnifiques et des dialogues complètement fous! Avec un directeur de la photographie comme Robert Elswit (There Will Be Blood, The Town, Magnolia, etc.), il ne pouvait pas se tromper.

Mais, la cerise sur le sundae, c’est Jake Gyllenhaal. Probablement sa meilleure performance d’acteur depuis le début de sa carrière et il en a fait plusieurs (Donnie Darko, Prisonners, End Of Watch, etc.). C’est un Jake mince, très mince, qui se présente sous l’objectif. C’est aussi une Jake fou, complètement cinglé et solitaire. Quand j’ai regardé le film pour la deuxième fois, je riais sans arrêt tellement sa performance est parfaite! Les performances des autres acteurs comme Rene Russo (qui est aussi la femme du réalisateur) et Riz Ahmed sont aussi remarquable. Ils jouent leurs personnages parfaitement.

Bref, Nightcrawler est un film à voir et désormais un de mes préférés. Un futur classique assuré, s’il n’en est pas déjà un.

9/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s