CRITIQUE SPÉCIALE : Review du spectacle Drones de Muse

12065736_10153394604988725_3788027659615783789_nÉcrit par Jonathan Travers

Hier, le mercredi 20 janvier, avait lieu le premier spectacle d’une série de deux du groupe britannique Muse à Montréal. C’est au Centre Bell devant presque 16 000 personnes que le groupe se produisait et il avait préparé un spectacle exceptionnel pour leurs fans.

Tout d’abord, le groupe X Ambassadors assurait la première partie. Très connu grâce à la chanson Renegades, le groupe est beaucoup plus que cette chanson. Le quatuor new-yorkais donne un excellent spectacle et ils amènent beaucoup d’énergie, surtout le pianiste (voir contorsionniste) et le chanteur qui détient une arme puissante, sa voix grandiose. Ils ont fini en beauté leur setlist de 40 minutes avec Jungle, une chanson qui buche, comme on dit!

12439338_10153881445422422_3108139271839210100_n
Photo : Tim Snow pour Evenko

Place au vrai spectacle. Matthew, Christopher et Dominic ont commencé en feu avec des drones volant au-dessus de nous (avec l’outro de leur album Drones) en enchainant avec Psycho. Plusieurs chansons ont ensuite suivi, avec la surprenante Bliss, pour ensuite arriver à The Handler. Cette chanson est vraiment un des points forts du spectacle. On pouvait voir sur les écrans des mains qui contrôlaient avec des ficelles Matt et Chris. D’ailleurs, c’était Moment Factory, une compagnie montréalaise, qui s’occupait des effets, et ils ont fait un travail impeccable.

Plusieurs autres surprises sont arrivées comme Map of the Problematique ou Apocalypse Please, pour ensuite laissé place aux succès commerciaux Undisclosed Desires et Madness (la chanson qui a fait lever le plus la foule, pourtant c’était la plus mauvaise). Heureusement, ils n’ont pas fait Revolt, la pire chanson de leur dernier album Drones. Muse sont revenu en force avec Reapers, Time Is Running Out, Uprising et The Globalist, une chanson magnifique en live. Ils ont conclu le tout avec Mercy et Knights of Cydonia.

12592221_10153881445577422_3799789987935303923_n
Photo : Tim Snow pour Evenko

En conclusion, tout y était ; une scène 360 avec une plateforme tournante, des ballons remplis de plumes, de magnifiques effets visuels, un son parfait, un drone de guerre qui a survolé la foule, et plus. Même chose côté instrument de musique ; guitare, base, drums, piano, clavier, drum pad et même un iPad étaient de la partie…

Drones est un show incroyable, autant visuellement que musicalement. Un quasi 2 heures sans arrêt qui passe trop vite. Un spectacle à voir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s