Films : The Witch

281308Écrit par Jonathan Travers

The Witch est le premier film réalisé par l’américain Robert Eggers. Il a été présenté en première à Sundance, et vienne tout récemment de sortir sur grand écran partout en Amérique du Nord. Le long métrage nous est présenté comme étant un conte populaire tout droit sorti de la Nouvelle-Angleterre.

Rapidement, le film nous illustre l’histoire d’une famille (2 parents, 5 enfants) qui est expulsée de la ville où ils habitent par l’église. Ils doivent donc s’installer ailleurs, et trouvent refuge sur une parcelle de terrain, à distance de la ville, sur le bord d’une forêt angoissante. Après un événement désastreux, ils commencent à se demander ce qui se cache dans la forêt. Un loup? Une sorcière? La discorde viendra séparer la famille et créer plusieurs moments ardus.

Tout d’abord, Eggers réussit à merveille son travail. C’est un très beau film qui utilise le langage cinématographie d’une façon honnête. Les dialogues sont très précis, autant dans la réalité des mots utilisés à l’époque que dans l’accent des acteurs. Les plans d’ensemble nous font comprendre que la famille est isolée et ne peut avoir l’aide de personne d’autre, tandis que les plans épaules/poitrines nous font rentrer dans l’intimité des personnages, leurs sentiments de crainte, d’inquiétude.

witch

Le réalisateur et le directeur de la photographie, Jarin Blaschke, font un travail remarquable pour créer une ambiance bizarre, sombre et craintive. Le teint de l’image est vraiment magnifique. Craig Lathrop aux décors et Mark Korven à la musique se mixent jovialement au film.

Que dire du jeu des acteurs? La jeune Anya Taylor-Joy dans le rôle du personnage principal, Thomasin, est très douée. Une jeune fille avec un avenir très clair (non comme le film) devant elle. Tous les autres acteurs/actrices (Ralph Ineson, Kate Dickie, Ellie Grainger et Lucas Dawson) sont aussi très bons.

witch2

Mais l’acteur qui a le plus retenu mon attention, et surement celle de tout le monde, est le petit Harvey Scrimshaw dans le rôle de Caleb. GOD DAMN! Il est tout à fait sensationnel. La scène où il joue le mieux, je n’ai pas besoin de vous en parler, vous allez la reconnaître. Pour un jeune de son âge, c’est complètement sensationnel ce qu’il réussit à accomplir. Très hâte de le voir allez, le petit!

witch3

Un inconfort ironiquement rassurant pour un véritable cinéphile

Ce n’est pas le film d’horreur typique hollywoodien qu’on connait. C’est surement pourquoi plusieurs gens l’aiment plus ou moins, tandis que les critiques l’adorent. C’est ce genre de films qui ne fait pas nécessairement peur ; on ne fait pas des sauts de notre siège, on est juste en constant malaise. Le genre d’émotion que des films comme The Shining ou Funny Games nous font vivre.

Un point que j’ai peut-être moins aimé du film, c’est que la sorcière ne fait qu’une seule véritable apparition. En même temps, ça laisse un immense suspense et on peut la voir apparaître sous d’autres formes plutôt intéressantes. Il y a aussi quelques petites longueurs qu’on aurait surement pu couper par-ci, par-là.

Pour un premier film, c’est un gros pouce en l’air! Amplement impatient de voir ce que Robert Eggers fait avec le classique « Nosferatu », qui devrait sortir au courant de l’année.

8/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s