Musique : A Moon Shaped Pool, Radiohead

téléchargementÉcrit par Naomie Gelper

Ce 8 mai dernier, le groupe Radiohead a fait tout un retour en force avec leur neuvième album vraiment attendu intitulé A Moon Shaped Pool. Cela faisait à peu près cinq ans que le groupe n’avait pas sorti de nouvelles chansons, mais rien n’a changé, ils sont toujours aussi excellents. En effet, ce nouveau disque est une réussite sur le fond et la forme avec un son impressionnant et des paroles touchantes.

Durant les cinq dernières années, les membres ont eu de différents projets secondaires. En effet, Thom Yorke a formé un groupe plus électronique avec Flea (RHCP), Nigel Godrich et Joey Waronker. De son côté, Jonny Greenwood a exploré un côté plus orchestral en faisant plusieurs trames sonores de films et quelques projets de petits ensembles de musique contemporaine. On retrouve d’ailleurs ces influences orchestrales dans plusieurs pièces de l’album, particulièrement dans le premier extrait Burn the witch avec la section de codes staccato rappelant les compositions de Steve Reich, les percussions électroniques et la basse créée au synthétiseur. Ce contraste entre des éléments organiques et des éléments synthétiques revient souvent dans A Moon Shaped Pool notamment sur les chansons Tinter Tailor, Glass Eyes, True Love Waits. C’est donc une belle combinaison de musique instrumentale, rock et électronique qu’est cet opus.

radiohead-a-moon-shaped-pool-kill-the-witch-daydreaming-thom-yorke-jonny-greenwood

Par ailleurs, ce sont des chansons toutes aussi savoureuses les unes que les autres que nous retrouvons sur le disque bien qu’elles soient très tristes par leurs paroles. Les thèmes abordés par Yorke, tels que la désolation, l’anxiété et la solitude, sont particulièrement sombres. Cela se justifie par son divorce d’une relation de 23 ans avec son épouse. Le tout se ressent douloureusement dans la voix de Tom Yorke qui est toujours aussi prenante et unique. Un autre facteur expliquant le côté mélancolique de l’album sont les arrangements qui contrastent souvent en impliquant un côté électro et des sections de cordes arrangées par Jonny Greenwood et le producteur Nigel Godrich.

Finalement, c’est une magnifique création que Radiohead nous offre avec cet album plus poétiquement angoissant, mais tout aussi excellent. C’est une réussite pour ce qui en ait de ces retrouvailles à la hauteur de la renommée du groupe tant apprécié.

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s