Séries : Stranger Things, Saison 1

Stranger_ThingsÉcrit par Jonathan Travers

La nouvelle sensation Netflix a pour nom Stranger Things. Tout le monde en parle, tout le monde la regarde, tout le monde semble aimer. Je me sentais donc dans l’obligation de donner une chance à cette série. J’ai donc allumer Netflix et Stranger Things apparaissait déjà en gros au menu principal. J’ai donc parti la série, 8 épisodes de moins d’une heure chacune, facile! Parfait pour moi qui n’aime pas m’embarquer dans des séries trop longues.

Voici l’histoire qu’on nous offre : le jeune Will Byers disparaît suite à une soirée « jeux de société » avec ses trois meilleurs amis. Le lendemain matin, tout le monde s’inquiète et ils se mettent à sa recherche. Les trois jeunes garçons, Mike, Dustin et Lucas partent avec leurs vélos retrouver Will. Ils feront une rencontre inattendue avec une jeune fille en jaquette aux cheveux rasés. Cette rencontre plutôt anodine et bizarre sera plus importante qu’ils le pensaient. Bref, on recherche un jeune pendant 8 épisodes où tout s’éclaircit, ou pas, plus on avance dans la série.

Dès le début, on sait qu’on va devenir accroc à Stranger Things. L’univers créé par les frères Duffer est plus que captivant. On est replongé dans les années 80 à la merveille. La réalisation, assurée par les frères Duffer et le montréalais Shawn Levy, n’a rien à envier à personne. Tout est bien capté et relié à l’aide de raccords tout simplement géniaux. De plus, avec des directeurs de la photographie comme Tim Ives (Mr. Robot, House of Cards) et Tod Campbell (The Affair, Sleepy Hollow), dur d’avoir une image déloyale.

66.0

Les acteurs sont tout simplement sensationnels, vraiment tous, mais si je devais mentionner les trois meilleurs, j’irais avec Winona Ryder (Joyce Byers), Millie Bobby Brown (Eleven) et Gaten Matarazzo (Dustin « Toothless » Henderson). Impressionnant de voir autant de bons, très jeunes acteurs dans une seule série. Gros travail du côté de la distribution assurée par Carmen Cuba.

La musique est un point très fort de cette série. Que ce soit les chansons choisies (The Clash, Joy Division et même Corey Hart) ou les chansons crée par Kyle Dixon et Michael Stein, membres du groupe SURVIVE, tout est parfait. La musique nous aide à nous replacer dans les années 80 parfaitement. Aussi, on peut voir que plusieurs films de la même décennie ont clairement inspiré Stranger Things : E.T., Stand By Me, Alien et The Goonies sont probablement les meilleurs exemples.

Cette série de Netflix est un immense thriller rempli de rebondissements et qui nous fait réfléchir sur ce que les gouvernements peuvent parfois nous cacher. C’est bien fait, rapidement regardé et très accrocheur. Un gros pouce vers le haut!

8.5/10

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s